Auteur : ACTEURSSDDV Page 1 of 10

La rupture conventionnelle fait son entrée dans la fonction publique

Un arrêté publié mercredi dernier au « Journal officiel » donne le top départ pour les agents de l’Etat à ce dispositif qui existe depuis 2008 dans le secteur privé. Il pourrait rencontrer un grand succès dans un premier temps.

Elles existent depuis 2008 dans le secteur privé. Les ruptures conventionnelles font désormais leur entrée dans la fonction publique. Après la publication le 31 décembre 2019 du décret précisant le dispositif, il ne manquait plus qu’un arrêté pour que cette forme de séparation décidée en accord entre les deux parties instaurée par la  loi de transformation de la fonction publique du 6 août 2019 devienne effective : celui fixant les modèles de convention.

Vous trouverez ici le décret 

La section déodatienne est à votre disposition si vous voulez en savoir plus ou être éventuellement assisté(e) dans une démarche de rupture conventionnelle.

Naissance de notre petite soeur

Suite à la fusion (transfert d’autorisations) des EHPAD de Foucharupt et de Fraize, une nouvelle section d’Acteurs Santé a été créée :

Nous souhaitons longue vie à cette section et nous l’assurons de notre soutien pour la campagne des élections professionnelles à venir.

Immersion à la cuisine

Connaître les personnels, appréhender leur travail, leurs difficultés, comprendre, savoir, pour aider soutenir. La solution de notre présidente de section : L’IMMERSION

Une journée complète passée avec les personnels du service restauration, découverte des coulisses d’un service important de notre établissement.

On ne peut s’imaginer la complexité, la rigueur et le volume de travail des agents de ce service. On découvre également que le travail est également très physique.

Une belle journée faite également de belles rencontres et d’échanges fructueux. Nous poursuivrons ces journées d’immersion pour vous faire découvrir tous les services sous la forme de fiche “métiers”.

Réforme des retraites les positions confédérale et fédérale

Notre confédération a décidé de suspendre les manifestations le temps de la conférence de financement débutant le 30 janvier (décision unanime du comité directeur confédéral de lundi dernier). 

Dans une interview donnée le 23 janvier à RCF, François Hommeril fait un point sur la position de la CFE-CGC 

Par ailleurs, vous trouverez ci-après des liens vers l’avis du conseil d’état et l’étude d’impact du projet de loi.

Grosse activité de fin de semaine

La fin de la semaine riche en événement , en effet, la section locale déodatienne a organisé son assemblée générale le vendredi 24 , exclusivement réservée au adhérents, la présidente Nadège Ducoudard a présenté le bilan des activités et interventions de l’année 2019. Le point a également été fait sur les actions à venir : formations, organisations, rencontres…

Loïc Fanouillère, vice président de la Fédération des services publics de la CFE-CGC nous a fait le plaisir et l’honneur d’être présent à cette assemblée et de se joindre au défilé aux flambeaux organisé le 23 janvier par le collectif déodatien opposé à la réforme des retraites.

Une partie du bureau de la section en fin d’assemblée
Loïc Fanoullière et Florent au défilé aux flambeaux

Conseil commun de la fonction publique

Pour la CFE-CGC Fédération des services publics, la réforme des retraites reste une réforme injuste, inutile et dangereuse.

Cliquer sur le flyer pour l’ouvrir

APPEL À LA GRÈVE NATIONALE INTERPROFESSIONNELLE DU 24 JANVIER 2020

La CFE-CGC, organisation syndicale représentative au plan national appelle les salariés
visés par ses statuts à cesser le travail à l’occasion du mouvement national prévu
le 24 janvier 2020.
Cette grève est motivée par des revendications professionnelles, notamment le refus de la
perspective d’une baisse des retraites suite au projet de loi transmis au Conseil d’Etat et le
refus de voir les réserves des régimes complémentaires de retraite être détournées de leur
objet et subir une étatisation du fait de la réforme présentée par le gouvernement.
Nous estimons que l’argent des réserves appartient aux salariés actuels et futurs qui par leurs
cotisations et celles des entreprises les ont constituées dans le but d’anticiper les évolutions
démographiques.
Nous revendiquons donc l’abandon de cette réforme à laquelle n’est associée à ce jour aucune
étude d’impact permettant d’évaluer ses conséquences tant en termes de situations
individuelles que d’impact global au profit d’une authentique négociation et du maintien du
pilotage et de la gestion des régimes de retraite par les partenaires sociaux.

Communiqué de François Hommeril, président de la CFE-CGC

La procédure de rupture conventionnelle dans la fonction publique

Bonne année 2020

Page 1 of 10

Fièrement propulsé par JmD sous WP & Thème par JmD ;

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial