Catégorie : Communiqué

Difficultés matérielles, lettre au 1er Ministre

La fédération de services publiques a reçu de ses syndicats un nombre important et éloquent de témoignages faisant état de graves difficultés matérielles rencontrés par des agents de l’état dans l’exercice de leur fonction et ce, dans le cadre de la crise sanitaire actuelle. Sans tarder, elle s’adresse par lettre au 1er Ministre et au ministre de la fonction publique, vous en trouverez les termes ci-dessous :

UFCFP/NM/JpF/ 2020-42 La Présidente

Paris, le 19 mars 2020

Monsieur Edouard PHILIPPE Premier Ministre

de la République Française Hôtel Matignon 57 rue de varenne

75 700 PARIS SP07

Objet : Crise Sanitaire : Défaut de matériel de protection pour les agents de l’Etat.

Monsieur le Ministre, Monsieur le Premier Ministre,

Au nom de la fédération des services publics CFE CGC je m’adresse à vous solennellement concernant les graves carences constatées sur le terrain en matière de protection des agents publics engagés en premières lignes dans cette crise sanitaire.

Agents hospitaliers, Policiers, Pompiers, Surveillants pénitentiaires…toutes et tous crient leur désarroi devant l’incapacité de leur Ministère respectif à assurer leur protection !

Il manque des masques de protection dans toutes les structures et quand ils sont à disposition la hiérarchie en interdit le port comme chez les Policiers, les surveillants pénitentiaires, et même certains personnels hospitaliers par exemple !

Cette situation va être rapidement intenable et les droits de retrait vont se multiplier.

Monsieur Le Premier Ministre il est urgent d’agir vite pour que nos agents bénéficient du matériel basique mais essentiel pour assurer le minimum de protection (les masques mais aussi le gel désinfectant).

Depuis des mois les agents subissent des textes qui, Conseil Commun après Conseil Commun de la Fonction Publique, amoindrissent leurs droits et affaiblissent leur statut. Et pourtant ils répondent bel et bien présents face à cette crise ! …alors écoutez les ! Il y va de leur sécurité et donc de celle de notre pays !

Nous sommes à votre disposition pour étayer par des exemples très précis l’état de la situation sur le terrain.

Dans l’attente de votre réponse, veuillez recevoir, Monsieur le Premier Ministre l’expression de mes sincères salutations respectueuses.

Nathalie MAKARSKI

Présidente de la Fédération
des Services Publics de la CFE-CGC

Retour à notre coeur de métier

La crise sanitaire grave que nous vivons tous, impose tout naturellement que les syndicalistes de la section Acteurs Santé retournent à leur coeur de métier.

Proposé dès la semaine dernière à la direction de l’établissement qui l’a accepté, vos représentants seront à vos côtés à compter du mardi 17 mars.

Nous restons disponibles syndicalement mais vous pouvez comprendre aisément que nous pourront être moins réactifs.

Ensemble nous gagnerons contre le Covid-19 !

Réforme des retraites les positions confédérale et fédérale

Notre confédération a décidé de suspendre les manifestations le temps de la conférence de financement débutant le 30 janvier (décision unanime du comité directeur confédéral de lundi dernier). 

Dans une interview donnée le 23 janvier à RCF, François Hommeril fait un point sur la position de la CFE-CGC 

Par ailleurs, vous trouverez ci-après des liens vers l’avis du conseil d’état et l’étude d’impact du projet de loi.

Conseil commun de la fonction publique

Pour la CFE-CGC Fédération des services publics, la réforme des retraites reste une réforme injuste, inutile et dangereuse.

Cliquer sur le flyer pour l’ouvrir

Communiqué de François Hommeril, président de la CFE-CGC

La procédure de rupture conventionnelle dans la fonction publique

Bonne nouvelle pour les personnels des urgences

Communiqué de Presse

Acteurs Santé Saint-Dié a décidé de se joindre au mouvement du 17 décembre et de réaffirmer ainsi son soutien au Collectif Déodatien.

Le 17 décembre, à l’origine était une date de mobilisation pour la défense de l’hôpital, mais en fait c’est un système entier qui est en souffrance.

L’hôpital public agonise, au bout d’une organisation à bout de souffle qui doit être réinventée.

Chaque professionnel de l’hôpital veut dénoncer des conditions de travail dégradées et une perte de valeurs.

Nous avons tous besoin d’un hôpital en bonne santé, car nous sommes tous des patients en devenir.

Afin de dénoncer cette situation intolérable, nous serons le mardi 17 décembre toute la journée dans la rue publique à l’hôpital de Saint-Dié où nous vous invitons à signer un courrier qui sera adressé à Madame le Ministre pour montrer qu’à l’hôpital il est difficile de faire grève mais que le mécontentement est bien présent.

Nous rejoindrons en blanc à 10h la manifestation déodatienne « faite du bruit » à la gare SNCF.

Au cours de cette journée, nous serons rejoints par l’APSHD et des collègues d’autres syndicats des services publics CFE-CGC montrant ainsi leur soutien, ce sera une première.

Ensemble, faisons reculer la division orchestrée par le gouvernement !

Soyons ensemble les ophtalmologistes de nos gouvernants afin qu’ils voient enfin les difficultés de notre hôpital public !

Poursuite de la mobilisation

Mobilisation du 5 décembre, on compte sur vous

Acteurs Santé national a donné à ses sections locales, la possibilité de choisir leur mode d’action pour ce jour important de mobilisation nationale contre le projet de réforme du système de retraite.

La section de Saint-Dié-des-Vosges a choisi de se joindre à une action locale, cette dernière intersyndicale et ouverte à tous se déroulera à Saint-Dié comme défini par le flyer ci-dessous.

Clic droit pour ouvrir la photo dans un nouvel onglet

Fièrement propulsé par JmD sous WP & Thème par JmD ;

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial